Le célèbre CMS va-t’il nous être servi à la sauce Nodejs comme on peut déjà le lire sur les forums, les blogs et même … sur Twitter.

En réalité pas tout à fait. Cette transcription du PHP en Javascript ne concerne que l’interface d’administration de wordpress et ne vous permet pas (encore) de gérer votre version personnelle.

Alors qui est concerné par cette nouveauté ? Eh bien toutes les personnes qui ont un site wordpress hébergé par wordpress.com qui dispose de sa version propre, différente des versions que vous pouvez obtenir en téléchargement sur wordpress.org.

Mais alors comment ça marche ? Ca marche tout seul en vous connectant à votre compte sur wordpress.com puisque le projet calypso est déjà déployé sur la plateforme. Il est également téléchargeable sur github pour les personnes qui souhaiteraient parcourir le code source ou utiliser l’interface localement pour gérer leurs sites à distance.

Peut-on espérer une version (complètement) réécrite en Nodejs ? C’est peu probable selon moi car le succès de wordpress repose sur le coût réduit que représente un développement sous le dit CMS par sa facilité de prise en main et sa tolérance syntaxique le rendant accessible aux développeurs les plus inexpérimentés. Un grand nombre de plugins viennent apporter au CMS une infinité de fonctions supplémentaires qu’il faudrait reprendre également en Javascript. Il est très probable que Drupal bénéficie de l’abandon de PHP par WordPress dans cette hypothèse. On peut également imaginer que les deux projets PHP et Nodejs soient maintenu en parallèle. WordPress pourrait alors proposer une version plus « fiable ».

Pourquoi pas une version « hybride » ?  Il est possible de tirer parti de la rapidité de Nodejs (en tant que serveur web) et de garder la flexibilité de wordpress en PHP comme l’explique ce tuto. Le serveur Nodejs joue alors le rôle de proxy qui va gérer un cache. Dans ce scénario wordpress a toujours besoin d’apache qui sera consulté sur un autre port.

Lire également